Expositions itinérantes

headerexpos

Le Centre Culturel a participé à la création de plusieurs expositions mises à la disposition d’associations, écoles ou autres institutions intéressées.

Si vous désirez plus d’informations concernant celles-ci, contactez-nous au 082/64.53.72 ou par mail à thomas@culturehastiere.be.

——————————-

expobjectif

Mars 2013,  24 photos, impressions sur toile, en collaboration avec les Femmes Prévoyantes Socialistes.

Présentation

Tous les mois pendant un an, encadrées par un photographe professionnel, un groupe d’Hastièroises ont appris à maîtriser les techniques photographiques et ont réfléchi ensemble au contenu de l’exposition qui clôturerait l’atelier.

Cette dernière rassemble une sélection d’œuvres photographiques des participantes, synthétisant approches personnelles et collectives du quotidien des femmes, de leurs réalités et de leurs rapports au monde.

Aperçu de l’exposition

——————————-

expotabac

Mai 2013, 15 panneaux plexi 80*120cm.

Présentation

Dans la longue et tumultueuse histoire humaine, l’usage du tabac est l’une des activités sociales qui a suscité à la fois le plus d’intérêt et le plus de polémique.

En refusant de prendre un point de vue unilatéral et sectaire, nous abordons le plus objectivement possible différentes facettes du tabagisme dans nos sociétés occidentales.

Cette exposition survole l’histoire du tabagisme telle qu’elle a été vécue par les « Européens » depuis leur soi-disant « découverte » du tabac, alors que son usage était parfaitement maîtrisé par les « Indiens » depuis des siècles, si pas des millénaires.

Aperçu de l’exposition

——————————-

expoafrique

Mai 2014, 18 bâches 100*80cm.

Présentation

L’Afrique centrale a longtemps résisté à l’irrépressible volonté de l’homme blanc de s’imposer partout de par le monde.
Dans l’Antiquité, le monde connu se limitait au bassin méditerranéen.
Seul le Nil donnait accès au « Pays des Noirs » et à ses richesses.
Les Grandes Invasions et les conquêtes de l’Islam ont isolé l’Europe pendant des siècles.
Les progrès des sciences et de la navigation, au XVe siècle, ont permis aux Portugais de préciser les contours de l’Afrique et de doubler le Cap de Bonne Espérance.
L’intérieur des terres restait pourtant inaccessible par l’aridité des déserts et par les obstacles de la forêt équatoriale, mais surtout à cause des redoutables maladies tropicales, auxquelles les missionnaires ont payé un lourd tribut.
L’exploration systématique de l’Afrique commence à la fin du XVIIIe s., mais il faut attendre 1862 pour que Speke trouve les sources du Nil, et 1877 pour voir Stanley identifier le cours du Zaïre ou Congo. Cette fois, le « continent mystérieux » est ouvert à la conquête occidentale.
L’Exposition nous raconte cette longue et passionnante histoire, rythmée par les progrès de la cartographie et de la navigation et par la découverte de la culture, de l’art et de l’artisanat africains.

Catalogue de l’exposition

expomeuse1

Octobre 2013, 23 panneaux plexi 80*120cm.

Présentation

La Meuse nous est tellement familière que nous avons presque oublié que, jusqu’il n’y a guère, c’était un fleuve sauvage dont certaines sautes d’humeur restent gravées dans la mémoires des anciens.

Cette exposition retrace la longue histoire de la Meuse et souligne en particulier la canalisation du fleuve à partir du milieu du XIXème siècle. Des ingénieux systèmes «Poiré» et «Chanoine» à la modernisation des barrages de la Haute-Meuse, nous verrons comment la Meuse fut maîtrisée par l’Homme.

Aperçu de l’exposition

——————————-

expomeuse2

Octobre 2013, 29 panneaux plexi 80*120cm.

Présentation

Un fleuve est toujours un obstacle, mais aussi un moyen de communication et de transport.
Ces fonctions contradictoires ont de tout temps concentré l’activité humaine et des villes se sont implantées aux lieux de passage des axes routiers avec les fleuves.
Les voies d’eau constituent souvent une limite naturelle entre propriétés privées, mais aussi entre Etats ; l’obstacle qu’elles opposent au passage en fait un objet de convoitise, voire un enjeu stratégique.
Mais un fleuve navigable rend possible le transport des hommes, des matières premières et des produits manufacturés, souvent au moindre coût ; il est donc un facteur économique de premier plan. La Haute Meuse assume ce double rôle depuis la plus haute antiquité et a largement contribué à écrire l’histoire de notre région.
Nous vous invitons à suivre l’évolution des moyens de passage de la Meuse qui, de l’origine jusqu’il n’y a guère, présentait de nombreux gués naturels, mais dont le caractère sauvage et imprévisible était capable d’emporter le pont le plus solide.

Aperçu de l’exposition

Demande de réservation d’une exposition:

Votre nom (obligatoire)

Représentant l'institution (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone

Demande de réservation de l'exposition
 Femmes en société... Histoire du tabagisme Afrique Centrale Canalisation de la haute Meuse Ponts et gués en Haute Meuse

Remarque complémentaire:

captcha

http://www.culturehastiere.be/wp-content/themes/motionpicture